Informations pour le Staff Médical

Ces directives ont été élaborées par la Commission Médicale de la FIBA, créée en 1977 et comprenant des représentants des cinq zones FIBA. Sa responsabilité consiste à maintenir la FIBA informée au sujet des questions médicales et relatives à l'antidopage.

Introduction

Être un membre du staff médical d'une équipe de basketball est une expérience unique et gratifiante, tant au niveau personnel que professionnel. Cette activité sportive a des enjeux qui lui sont propres quand on aborde le thème de la santé. C'est un sport collectif joué aux plus hauts niveaux, élite et professionnel.

Le basketball s'inscrit dans un vaste contexte international, ce qui signifie que tous ses pratiquants ont un jour l'occasion de voyager, de rivaliser et de partager des amitiés à travers le monde.
Il offre beaucoup d'opportunités aux médecins, aux physiothérapeutes, aux masseurs, aux diététiciens et aux préparateurs physiques. Mais ces fonctions impliquent des obligations professionnelles et éthiques.

Cette page vise à insister sur les responsabilités qui reviennent de fait aux staffs médicaux.

Maladies
Comme il est en droit de l'attendre avec n'importe quel groupe de gens, le personnel médical devra prendre en charge de nombreuses et diverses maladies, mais principalement des infections. Ceci est particulièrement vrai lors des voyages à l'étranger pour des compétitions. Une bonne appréciation des conditions locales et la capacité de répondre efficacement à la survenue d'un problème, notamment au cours d'une phase d'alternance entre entraînements et matches, est indispensable. Ceci demande connaissances, expérience et préparation. Le staff médical doit être capable de gérer des situations d'urgence (p.ex. la réanimation) ou des troubles aigus (p.ex. une commotion cérébrale).

Travel illnesses and vaccinations - Live Well - NHS Choices

Blessures
En accompagnant une équipe de basket, le personnel médical devra également souvent traiter des pathologies du système musculo-squelettique, fréquentes chez les athlètes. Certaines blessures plus récurrentes - entorses de chevilles et de genoux, maux de dos, surcharges des tendons et fractures - sont propres à la pratique de ce sport.

Bien que les commotions cérébrales soient rares, il est impératif que le staff médical soit au courant des directives les plus récentes concernant leur prise en charge.

Blessures fréquentes dans le basketball:

Commotion cérébrale:

Capacité physique
L'évaluation des capacités physiques d'un joueur pour pouvoir participer à un entraînement ou à une compétition est un acte important. Le problème peut être médical ou musculo-squelettique. Les décisions ne sont pas toujours faciles à prendre et peuvent nécessiter l'avis d'une équipe médicale multidisciplinaire, ainsi que la consultation d'un spécialiste extérieur à la structure.

En cas de doute, la responabilité en reviendra au médecin de l'équipe, après consultation des autres intervenants, du joueur et du coach. Le but du staff médical doit être d'assurer une pratique sans danger pour le joueur.
Le personnel médical se doit de renseigner de manière complète les joueurs et les officiels si la participation fait courir un risque pour la santé ou est contre-indiquée.

Prévention
La prévention des maladies et des blessures est un aspect essentiel de la prise en charge d'un athlète. Un programme clair de prévention comprendra entre autres un bilan de santé général et des tests plus spécifiques à la pratique du basketball (notamment une évaluation cardiaque), un suivi de l'état de santé du joueur, des vaccinations, une étude des conditions environnementales et la préparation des voyages, au cours desquels une assistance médicale doit être prévue.

La FIBA exige de tous les joueurs qu'ils passent une visite médicale avant de prendre part à toute compétition FIBA. Cette visite doit inclure une évaluation cardiaque, avec le remplissage d'un formulaire spécifique, une examination physique et un ECG.

Une échographie n'est pas nécessaire. Il est fortement recommandé que les investigations cardiaques soient menées par des praticiens qualifiés, expérimentés dans ce domaine. Toute découverte anormale doit être évaluée et investiguée par un cardiologue ayant déjà eu affaire à des athlètes.

IOC Medical Commission

Standards professionnels et éthiques
Les membres du staff médical doivent avoir les qualifications requises pour la pratique de leurs professions et appliquer les règles les plus éthiques de leurs disciplines. Les médecins d'équipe doivent avoir un diplôme médical reconnu, idéalement un post-grade en médecine du sport, être inscrits au registre professionnel et être couverts par une assurance de responsabilité professionnelle. Il est attendu de la prise en charge qu'elle soit basée sur des éléments concrets, sans danger et en conformité avec les Règlements de la FIBA.

La confidentialité, le consentement du joueur (un joueur peut exiger d'être clairement informé à propos d'une pathologie et de son traitement) et la tenue de dossiers médicaux font partie des standards éthiques professionnels.

Code of Ethics | FIMS - International Federation of Sports Medicine

Confidentialité
Le maintien de la clause de confidentialité dans le cadre d'un sport collectif est compliqué. Même s'il est nécessaire d'informer le coach à propos des problèmes physiques qui auront un impact sur l'équipe, ceci ne doit pas outrepasser le respect de la confidentialité auquel le joueur a droit.

De manière générale, la confidentialité doit être absolument maintenue lorsque l'information n'a pas de conséquence sur le rendement du joueur ou de l'équipe, ou si elle est intime et sensible de par sa nature. Il est important de discuter ce thème avec les joueurs et les officiels, en groupe, afin que tout le monde comprenne sa portée et ses implications. La confidentialité est d'autant plus dure à préserver lorsqu'il y a une grosse couverture médiatique d'un joueur, d'une équipe ou d'un événement.

Le staff médical d'une équipe ne devrait jamais communiquer sur l'état d'un joueur ou d'une équipe sans le consentement de toutes les parties impliquées. Le problème devrait être discuté en interne avec les responsables d'équipes de préférence avant un événement ou une compétition.

Team Physician Consensus Statement

Règles et Réglementations 'médicales' de la FIBA
Les Réglementations de la FIBA incluent un nombre d'Articles qui imposent certains comportements en cas de saignement ou d'usage de prothèses, qui régissent l'accès au terrain durant un match ou règlent tout ce qui tourne autour de l'antidopage. Les staffs médicaux des équipes doivent connaître les Réglementations de la FIBA, notamment les règles suivantes (Articles 4.2.1 [accès au banc], 4.4 [régles relatives à l'équipement], 5 [joueur blessé en cours de match] et 19.3.8 [remplacement d'un joueur blessé sur la ligne des lancers francs]), qui sont importantes en pleine compétition.

Antidopage
Les membres du staff médical d'une équipe de basketball doivent se familiariser avec les Règlements Antidopage de la FIBA, avec le Code Mondial Antidopage de l'AMA, la liste des interdicitions de l'AMA et le Standard International pour les contrôles de l'AMA. Ils doivent en plus se charger de sensibiliser et d'éduquer les joueurs et les officiels sur l'usage illicite des drogues, soutenir les athlètes durant les contrôles, gérer les demandes d'Autorisation pour Usage Thérapeutique (AUT) et s'assurer de la conformité des techniques médicales et des compléments alimentaires utilisés par l'équipe.

Une Autorisation pour Usage Thérapeutique d'une substance interdite par l'AMA peut être accordée si la situation médicale ne peut pas être résolue par une substance normalement autorisée ou s'il n'existe pas d'autre alternative. Pour un athlète de niveau international, l'AUT doit être envoyée au Comité AUT de la FIBA. Toute autre AUT doit être soumise à l'organe compétent au niveau national. Si un joueur est titulaire d'une AUT nationale et qu'il passe à l'échelon international dans le cadre d'une compétition FIBA, une demande d'AUT doit être impérativement transmise au Comité AUT de la FIBA, avec une copie de l'autorisation nationale et toute la documentation médicale adéquate. L'AUT nationale sera évaluée selon les Directives de l'AMA.

Les compléments alimentaires contenant des substances interdites par l'AMA posent fréquemment des problèmes et sont dangereux pour les athlètes sujets à des contrôles antidopage. C'est le rôle du staff médical d'aider les joueurs à choisir intelligemment leurs compléments alimentaires. Avant de conseiller un quelconque complément, il faut toujours faire la promotion d'une alimentation équilibrée. Lorsque le choix se porte sur un complément, le médecin doit absolument se référer à des preuves documentées pour en autoriser l'usage, s'assurer de son caractère inoffensif pour la santé et de sa conformité avec les listes de l'AMA, contrôler la fiabilité du fabricant, vérifier les analyses du produits et se méfier des promesses douteuses d'un producteur.