×

Suivre FIBA sur Facebook

17/05/2016
News
to read

Catchings honorée d'aller à Rio

INDIANAPOLIS (2016 Rio Olympics) - Tamika Catchings est l'une des figures marquantes du basketball international depuis presque deux décennies avec le maillot des USA sur les épaules. Cet été, elle aura la possibilité de prendre sa retraite de la plus belle des manières.

Catchings, 36 ans, aura l'opportunité d'enrichir son palmarès d'une quatrième médaille d'or olympique. Fraîchement nommée dans la sélection américaine qui ira aux JO, l'ailière d'1.85m rejoindra au sommet de la hiérarchie du basket américain deux autres légendes nationales, Teresa Edwards et Lisa Leslie , présentes aux JO respectivement cinq et quatre fois.

Sue Bird et Diana Taurasi, elles aussi choisies pour représenter les USA au Brésil, participeront également à une quatrième Olympiade.

C'est incroyable et véritablement un honneur de pouvoir représenter les USA une dernière fois, surtout quand je repense à mes débuts, lorsque j'ai été sélectionnée en équipe junior, où je rêvais déjà de prendre part à des JO. Et me voilà en position de participer à mes quatrièmes JO ! Je n'aurais jamais imaginé avoir cette chance-là. C'est tellement gratifiant. Je suis si honorée. - Catchings

Catchings ne faisait pas partie de l'équipe américaine qui avait remporté le Championnat du Monde 2014. La densité de cet effectif talentueux ne laissait pas forcément présager son retour pour les JO de Rio.

Elle était cependant présente au mini-camp du Team USA en février. À cette occasion, elle a démontré n'avoir rien perdu de ses qualités. Et ses efforts ont été récompensés.

Tamika Catchings (USA) lors des entraînements en février

Catchings a pris part aux JO d'été d'Athènes en 2004, de Pékin en 2008 et de Londres en 2012. Les USA ont battu l'Australie en finale des deux premiers et la France il y a quatre ans en Angleterre.

À chacune de ces Olympiades, la native du New Jersey a su apporter à sa sélection ce dont cette dernière avait besoin pour s'imposer. Que ce soit des points, des balles récupérées, des rebonds ou des encouragements depuis le banc de touche.

Catchings dit qu'au début de sa carrière en équipe nationale, une de ses coéquipières a été sa source d'inspiration et l'a aidée à devenir l'athlète qu'elle est aujourd'hui. Cette joueuse était un élément clé des équipes américaines qui ont gagné le Championnat du Monde 2002 et les JO 2004.

"La personne dont j'ai le plus appris est Dawn (Staley)," précise-t-elle. "Jusqu'à ce que je la rencontre, je ne savais pas ce qui pouvait faire de moi une leader. J'ai bien eu autour de moi des gens compétents qui voulaient me guider, mais en ce qui concerne l'équipe senior des USA, c'était sans hésiter Dawn qui a été déterminante. Elle m'a montré comment se comporter en leader, comment rassembler tout le monde pour atteindre un objectif commun."

Catchings aimerait être perçue par les autres comme l'exemple que Staley a été pour elle. La joueuse vedette des Indiana Fever veut qu'on se souvienne qu'elle était une leader.

"J'essaie toujours de me donner à 110 %," reconnaît celle qui vient d'entamer sa 15ème et dernière saison en WNBA. "Être professionnelle, représenter les USA, par son comportement et par ses actes, tout est important, que ce soit avec les USA, avec son club WNBA ou avec son club à l'étranger. J'ai toujours dit à nos Olympiennes et à nos joueuses qu'à partir du moment où tu fais partie de la sélection américaine, tu représentes les USA partout dans le monde. C'est une grande responsabilité.

"Lorsque je prendrai ma retraite, je veux simplement que les gens se rappellent que je me suis tout le temps investie et impliquée pour favoriser le développement des autres joueuses du Team USA, sur et hors du terrain. Je veux laisser le souvenir d'une leader."

FIBA