06/07/2024
Africa
lire

Mwale se félicite de la qualification de la Zambie pour l'AfroBasket U18 et demande plus d'efforts en termes de recrutement

 

LUSAKA (Zambie) - Pour Paul Mwale et le basket-ball zambien, le récent succès des équipes masculine et féminine U18 dans les qualifications pour les tournois FIBA U18 AfroBasket 2024 en Afrique du Sud (prévus en août) est un signe que le travail effectué sur le terrain a porté ses fruits.

La dernière fois qu'une équipe zambienne a participé à l'AfroBasket, c'était en 1989. Le fait que les deux équipes participent à une compétition internationale junior est donc une raison valable de se réjouir.

Mwale, l'entraîneur de l'équipe masculine des moins de 18 ans, qui a guidé son équipe contre ses voisins zimbabwéens lors d'un match aller-retour de qualification pour l'AfroBasket des moins de 18 ans le week-end dernier, a parlé avec fierté des résultats et estime que la Zambie est sur une courbe ascendante.

"Pour le basket-ball zambien, cette qualification pour l'AfroBasket des moins de 18 ans est une belle réalisation. Nous avons travaillé sans relâche sur notre basket de base. Au cours des deux dernières années, il est évident que nous avons fait ce qu'il fallait pour faire avancer notre programme", a déclaré Mwale dans une interview accordée à FIBA.basketball.

"Nous avançons dans la bonne direction. Ces résultats vont encourager de nombreux entraîneurs qui ont travaillé avec ces enfants au niveau local. Cela montre aux entraîneurs qu'ils font des progrès et ils voudront faire mieux."

Malgré le succès de la Zambie, Mwale espère que les réseaux de recrutement s'amélioreront afin que davantage de joueurs puissent avoir accès à des possibilités de jouer. Il explique que son équipe masculine est principalement composée de joueurs originaires de deux régions du pays, ce qui signifie que d'autres joueurs n'ont pas eu l'occasion de se faire connaître.

"Nous nous sommes réunis vers le mois de janvier. Il a été difficile de constituer des équipes, car le basket-ball n'est pas très bien soutenu au niveau national. Si vous regardez mon équipe des moins de 18 ans, la plupart d'entre eux viennent des Midlands, et un seul (de la région) de Copperbelt, ce qui montre que nous n'avons pas fait grand-chose en termes de recrutement", a déclaré Mwale.

"Nous avons probablement raté beaucoup de talents parce que nous n'avons pas été en mesure de détecter les joueurs talentueux dans d'autres régions du pays, ce qui est injuste pour la plupart des enfants qui ont probablement les compétences nécessaires pour jouer dans l'équipe nationale."

"Cela dit, nous espérons que le gouvernement et la fédération nationale nous aideront à résoudre le problème de la détection."

Mwale s'est ensuite penché sur le tournoi, qui verra la Zambie affronter l'Égypte, championne en titre, Madagascar, l'Angola, le Mali et l'Ouganda, qui a composté son billet le mois dernier lors des éliminatoires de la zone 5.

Mwale est convaincu que la Zambie, qui fait ses débuts à ce niveau, peut faire mieux que ce qu'elle est en train de faire.

"Nous n'allons pas à cette compétition uniquement pour participer... Nous voulons être compétitifs ! Je sais que certains de ces pays sont déjà passés par là et ont de l'expérience, mais nous ne nous contenterons pas de dire que nous sommes là pour participer", a déclaré Mwale. "Bien sûr, nous apprendrons ce que certains de ces pays font de bien dans leur basket-ball de base, puisqu'ils se qualifient régulièrement pour ces tournois."

Mwale poursuit : "Un pays comme la Zambie a beaucoup à apprendre de pays comme l'Angola, l'Égypte et l'Ouganda. Ils ont participé à l'AfroBasket à plusieurs reprises, alors qu'est-ce qu'ils font dans leurs programmes de base que nous pouvons reproduire pour être à un niveau de compétition similaire ?"

Les bases sont en place pour la Zambie et l'on espère que l'élan se poursuivra pour que les générations futures puissent bénéficier de cette réussite inspirante.

FIBA