×

Suivre FIBA sur Facebook

01/11/2021
Africa
to read

''Giants of Africa" s'engage pour le développement de la jeunesse africaine

LAGOS (Nigeria) - Le président des Toronto Raptors et cofondateur des "Giants of Africa", Masai Ujiri, vit sans aucun doute un rêve éveillé et il est déterminé à faire profiter la jeunesse africaine de sa chance.

Tout en comprenant que les gouvernements ne peuvent pas seuls mettre à disposition les infrastructures sportives sur le continent africain, Ujiri a choisi de solliciter le monde des affaires et les particuliers pour l'aider à créer de véritables opportunités pour les jeunes Africains. 

« IL N'Y A ÉVIDEMMENT PAS TOUS LES ENFANTS QUI FINIRONT UN JOUR EN NBA ; JE N'AI JAMAIS JOUÉ, MAIS REGARDEZ OÙ JE SUIS AUJOURD'HUI. »- Masai Ujiri

Masai Ujiri, avec "Giants of Africa (GOA)", a passé une partie de la pause estivale de la NBA à visiter le continent de ses origines afin de promouvoir le basketball en fournissant des terrains adéquats aux jeunes, pour favoriser leur développement.

Il est allé au Kenya, en Tanzanie, au Nigeria et au Burkina Faso, où il a dévoilé des terrains de basketball, donné des cliniques pour les coachs, offert des équipements et des ballons aux 50 participants des camps organisés en marge de chaque inauguration de terrain bâti à l'intention d'écoles et de communautés de ces pays.

Il souligne qu'un moyen de venir en aide aux jeunes et de leur mettre à disposition des infrastructures sportives et d'assurer leur entretien.

Ujiri se réjouit des résultats obtenus par son équipe de "GOA" et lui-même en démontrant comment le sport de masse peut contribuer à faire prospérer la jeunesse africaine.

« Il n'y a évidemment pas tous les enfants qui finiront un jour en NBA ; je n'ai jamais joué, mais regardez où je suis aujourd'hui. Prenez l'exemple de Godwin Owinje (cofondateur des "Giants of Africa"), voyez comment le basket l'a aidé à s'épanouir. Ce que les enfants peuvent faire ici les préparera à devenir les administrateurs sportifs, les médecins, les enseignants, etc. de demain. Ils ont juste besoin d'être encouragés.

« Nous pouvons les encourager en leur mettant de telles installations à disposition. Donnons-leur les bases pour se former et se développer. »

Au Nigeria, les "GOA" ont inauguré le premier terrain au lycée Ijeshatedo d'Okota (Isolo, Lagos) et le suivant au Oworonshoki Park. Ils ont ensuite dévoilé un terrain à l'école primaire de Ilupeju et enfin le Warriors Basketball Court. La prochaine tournée passera notamment par des endroits comme Zaria, Owerri et Maiduguri pour ne citer qu'eux au Nigeria, et d'autres pays africains suivront.

Le colonel Sam Ahmedu, président de la Zone 3 de FIBA Afrique et aussi président du "Warriors Basketball Programme",  une initiative qui a bénéficié de la mise à disposition d'un terrain par "GOA", déclare : « Je suis content que "GOA" continue de s'engager pour le développement des talents au Nigeria.

« Étant moi-même quelqu'un dont la vie a par hasard changé au contact du sport, je sais à quel point il est important d'attirer le plus de jeunes possible vers le sport. Ces terrains sont une formidable manière d'essayer d'optimiser le potentiel de nos communautés. »

Historiquement, l'un des plus grands défis pour les athlètes nigérians - comme partout ailleurs en Afrique - est le manque d'infrastructures et d'équipements pour favoriser l'éclosion de leur talent.

« Le talent est là, dit l'ailier nigérian des Raptors Precious Achiuwa, il faut continuer à développer le basket et offrir à la prochaine génération de joueurs africains un encadrement technique et des infrastructures favorables à leur progression. »

Ujiri abonde dans ce sens :  « Le continent africain, et en particulier le Nigeria, regorge de talents purs. Le seul moyen d'encourager les jeunes est de mettre à leur disposition des équipements adéquats.

« Il y a de plus en plus de Nigérians draftés en NBA. Il est évident que le continent a besoin de ce genre d'initiatives et d'investissements pour faire éclore la prochaine génération de stars, sur les terrains et en dehors. »

Depuis 2003, "Giants of Africa" s'est servi du sport pour aider la jeunesse à rêver grand, en organisant des camps de basketball et des cliniques pour les filles et les garçons de 17 pays du continent.

Le mois dernier, "Giants of Africa" a lancé le projet "100 terrains".

Sous le leadership de Masai Ujiri, les Raptors ont remporté le titre NBA en 2019, devenant ainsi la première équipe non-américaine à le faire.

Masai conclut en disant qu'il est fier d'être le premier Africain président d'équipe à gagner un titre en Amérique du Nord, mais qu'il considérerait ceci comme un échec s'il venait à être le dernier.

FIBA