×

Suivre FIBA sur Facebook

21/05/2021
Africa
to read

Le Ghana veut relancer le basket féminin

ACCRA (Ghana) - Dix ans après la participation du Ghana au FIBA Women's AfroBasket 2011 au Mali, grâce à une invitation, la fédération ghanéenne de basketball (GGBA) est déterminée à relancer le basket féminin dans le pays.

Afin de donner suite à ses aspirations, la GGBA a récemment tenu un clinique d'une journée uniquement réservé aux filles, sous la direction de la coach Madaleine Antwi (Maddy), au Centre social de l'aviation d'Accra, le 8 mai 2021.

Un total de 60 filles ont assisté aux entraînements dispensés par la Canadienne d'adoption 'Maddy'.

Maddy, diplômée en sciences de l'éducation physique vivant au Canada, s'est spécialisée dans l'entraînement des jeunes de 13 à 18 ans. Elle se bat pour que les filles ne soient pas confinées à des rôles domestiques.

"LE BUT EST D'AIDER LE DÉVELOPPEMENT DU BASKET FÉMININ. DE DONNER AUX FEMMES DAVANTAGE DE POUVOIR ET DE LES ATTIRER VERS LE BASKET."- Coach Maddy

Certaines anciennes joueuses étaient également présentes pour encadrer les jeunes et leur dispenser des conseils sur la vie de tous les jours et leur enseigner la communication, l'agilité, le maniement de ballon, la défense et les règles du jeu.

Selon coach Maddy, l'objectif de ce clinique est de donner aux filles une occasion de découvrir le basket et les portes qu'il peut ouvrir. 

"COMME LE GHANA SERA L'HÔTE DES JEUX AFRICAINS EN 2023, NOUS ALLONS FAIRE DE NOTRE MIEUX POUR AVOIR DES ÉQUIPES COMPÉTITIVES D'ICI-LÀ."- Iddrisu

"Je pense que les filles ne pensent pas trop au sport ici. Elles vont à l'école et retournent ensuite à la maison avec la conviction que leur place est là-bas, mais j'estime qu'il y a bien plus que ça pour elles, qu'elles peuvent jouer au basket aussi," dit Maddy.

"Le but est d'aider le développement du basket féminin. De donner aux femmes davantage de pouvoir et de les attirer vers le basket. Nous attendons juste d'elles qu'elles fassent de leur mieux. Il faut toujours donner son maximum."

En plus de cette journée, la GGBA va organiser un autre camp avec l'Américaine Imani McGee-Stafford, qui évolue dans le club des Perth Lynx (WNBA). Imani a fréquenté les rangs de l'Université du Texas (USA).

Selon Iddrisu Ayambire Gamel, vice-président de la GGBA, cette envie de relancer le basket féminin au Ghana doit aussi servir à renforcer la confiance des Ghanéennes.

"La GBBA veut mettre l'accent sur le basket féminin au Ghana et nous sommes en train de bâtir des sélections nationales jeunesse, en commençant par les U23 et en continuant progressivement vers les catégories d'âge plus jeunes, ceci afin de créer une continuité qui permettra de ramener l'équipe féminine du Ghana vers les tournois de premier plan.

"Comme le Ghana sera l'hôte des Jeux africains en 2023, nous allons faire de notre mieux pour avoir des équipes de 5c5 et 3x3 compétitives d'ici-là."

Le second camp mettra également l'accent sur les filles. Sous la direction cette fois d'Imani McGee-Stafford, les 20 meilleures joueuses du premier camp pourront continuer leur progression et leur développement.

FIBA