×

Suivre FIBA sur Facebook

02/06/2021
Africa
to read

U16 masculins : la grande rivalité entre l'Égypte et le Mali

ABIDJAN (Côte d’Ivoire) – Depuis sa création, le Championnat d'Afrique U16 FIBA a été le théâtre d'une rivalité sans précédent entre le Mali et l'Égypte.

Ces deux nations se sont en effet affrontées lors de quatre des six dernières finales de la compétition. 

Au palmarès, les Égyptiens dominent avec quatre titres, contre un pour les Maliens, mais ceux-ci semblent avoir comblé leur retard sur leurs éternels rivaux.

Le tournoi a beaucoup changé depuis 2009, lorsque l'Égypte s'est imposée 84-82 contre le Mali, remportant alors son premier sacre continental U16 à Maputo (Mozambique), qui a marqué le début de son règne sur l'Afrique.

Six ans plus tard, les deux pays se sont à nouveau retrouvés dans le match pour le titre, mais cette fois à Bamako, la capitale du Mali. Les Égyptiens y ont conquis leur troisième consécrations en cinq éditions, une défaite d'autant plus rageante pour le Mali, puisque l'écart final n'a été que d'un tout petit point (64-63).

En 2017, le Mali est enfin parvenu à s'imposer, grâce à une formidable performance de Siriman Kanoute, assis dans les tribunes deux ans plus tôt.


En 2015, l'Égypte a remporté le 3e de ses 4 titres continentaux dans la compétition continentale U16 à Bamako

"Je m'en souviens," commente Kanoute auprès de FIBA.basketball au sujet de l'édition 2017.

"J'étais alors trop jeune pour jouer," indique-t-il.

Il y a quatre ans, devant un public mauritien tout acquis à sa cause, le Mali avait épaté pour aller chercher une consécration très attendue (76-65).

 
Mais il semblerait que la rivalité a atteint de nouveaux sommets en 2019, quand l'Égypte a dominé une nouvelle fois - la 3e - le Mali en finale, cette fois à Praia (Cap-Vert), avec en conséquence un avantage de 3-1 aux confrontations face à son adversaire d'Afrique de l'Ouest.

Les deux nations se livrent une vraie lutte pour déterminer laquelle des deux est la meilleure formatrice de joueurs en catégorie U16.

À un moment donné, les sélections féminines du Mali ont remporté tous les trophées. L'Égypte a répondu en reignant sur le basket jeunesse masculin.

"Il s'agissait vraiment de savoir quel pays avait le meilleur programme de formation," déclare Mamoutou Kane, coach de l'équipe du Mali victorieuse de sa première - et unique - consécration continentale masculine en 2017.

Il se souvient surtout de la pression au moment d'aborder la finale de 2017 : "Nous étions arrivés jusqu'en finale et nous voulions absolument représenter notre pays du mieux possible. Je pense que c'est à ça que pensent tous les joueurs et les coachs dans ce genre de matchs."

Les deux nations excellent dans la formation, ce qui explique leurs si probants résultats.

Toutefois, Ehab Amin, MVP du Championnat d'Afrique U16 FIBA 2011, commente :  "Il n'y a pas vraiment de rivalité. J'appelerais plutôt ceci du respect. Nos deux pays sont très bons pour développer les joueurs. Les retrouver en finale ou en demi-finales m'apparaît juste logique."


Le Malien Siriman Kanoute est le seul non-Égyptien à avoir été élu MVP d'un Championnat d'Afrique U16 FIBA

Il y a une chose qui peut expliquer la situation entre les deux pays : l'Égypte a réussi une performance que le Mali lui envie encore.

En 2011, les Égyptiens ont décroché le titre devant leurs fans, contre la Tunisie cette fois.

Et ensuite en 2015, l'Égypte est venue conquérir le sacre continental à Bamako, tandis que le Mali n'a été couronné que loin de chez lui.

Amin affirme que le fait d'évoluer à domicile offre un sacré avantage : "Jouer chez toi te force à être davantage concentré et te donne un surplus de confiance."

La rivalité se retrouve aussi dans les titres individuels.

En six éditions, l'Égypte a conquis 5 titres de MVP - Ahmed Mostafa (2009), Ehab Amin (2011), Mohamed Abdelrahman (2013), Ahmed Khalaf (2015) et Moamen Abouzeid (2019) - tandis que Kanoute est le seul à avoir brisé cette hégémonie en 2017.

Ehab Amin a été élu MPV du Championnat d'Afrique U16 FIBA 2011

Amin, qui porte désormais les couleurs d'Al Alhy, attribue tous ces titres individuels à un grand travail d'équipe : "Le gain du titre de MVP n'a été rendu possible que grâce à l'aide de mes coéquipiers et des coachs Rafik Youssef et Fadi Hani. C'est une récompense qui va au-delà de ma simple personne."

Coach Kane ajoute que les deux pays prêtent énormement d'attention aux détails : "En 2017, nous avions préparé mentalement la sélection avant le tournoi et nous l'avions maintenue motivée tout au long de la compétition à l'Île Maurice."

Le prochain Championnat d'Afrique U16 FIBA, qui aura lieu du 6 au 15 août à Bamako, promet une belle lutte entre ces deux nations dominantes du basket jeunesse africain. À moins qu'un invité surprise ne vienne brouiller les cartes et ne réussisse à créer l'exploit.

FIBA