20/05/2024
Africa
lire

Les aspirants instructeurs en formation à FIBA Afrique

 

ABIDJAN (Côte d'Ivoire) - Dans le cadre d'un plan de développement visant à fournir aux fédérations nationales les outils dont elles ont besoin pour former leurs entraîneurs, FIBA Afrique a organisé un stage de formation pour les instructeurs du 11 au 13 mars dernier à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

La formation a été menée par les experts de la WABC, le Sénégalais Cheikh Sarr et le Marocain Nour Amri, qui ont partagé leurs connaissances avec les 16 participants venus de toute l'Afrique pendant trois jours.

D'autres formations similaires ont été organisées au cours des années précédentes. Par exemple, en 2021, une telle formation avait accueilli 17 participants.

Cheikh Sarr

FIBA Afrique a abordé le défi de développer le nombre d'instructeurs au sein des fédérations nationales.

Mais l'instance dirigeante du sport en Afrique a décidé de se concentrer sur la qualité plutôt que sur la quantité.

"Il y a eu un filtre qui a été appliqué pour s'assurer que nous obtenions les bons candidats. Il est de notre responsabilité de donner une formation optimale aux participants", a déclaré le technicien Sarr.

Il a également insisté sur l'impact positif de la formation de bons instructeurs. "C'est une mission noble qui aura un impact positif sur le développement du basket-ball en Afrique. Notre responsabilité est de former de bons instructeurs qui, à leur tour, formeront de bons entraîneurs", a-t-il ajouté.

Nour Amri

De retour dans leur pays, les nouveaux instructeurs devront s'assurer qu'un cadre de formation des entraîneurs soit mis en place au sein de leurs fédérations nationales respectives.

Parmi les aspirants instructeurs figurent des noms très connus du basket-ball africain.

Il s'agit notamment d'Yves Murenzi, qui a conduit l'équipe masculine du Rwanda à son premier podium continental lors de l'AfroCan en 2023, et d'Alfred Aboya, entraîneur de l'équipe nationale du Cameroun, qui s'est qualifiée pour le FIBA OQT et qui est également entraîneur à la NBA Academy Africa.

Lazare Andingono, l'un des participants, a fait part de son sentiment de satisfaction à la fin du stage. "C'est une nouvelle expérience et nous étions un peu tendus au début. Mais les instructeurs ont tout fait pour nous mettre en confiance, en nous expliquant par exemple les processus auxquels nous allions être soumis. Ils ont pu préparer un plan pour que nous puissions recueillir les informations dont nous avions besoin", a-t-il déclaré.

Après le camp de formation de trois jours, les 16 aspirants instructeurs ont passé un examen. Les résultats seront publiés le mois prochain.

Les candidats
Yacine Belal (Algérie)
Maamar Berriche (Algérie)
Lazare Adingono (Cameroun)
Bruno Darlan (République centrafricaine)
Mohamed Mesbahi (Maroc)
Omar Nouhi (Maroc)
Tojo Rasamoelina (Madagascar)
Sami Bozid (Tunisie)
Olivier Tea (Côte d'Ivoire)
Ahmed Younous (Tchad)
Louis Marie Tsoungui (Cameroun)
Aaron Kagabo (Burundi)
Yves Murenzi (Rwanda)
Mamé Issa Gueye (Sénégal)
Joël Yoba (Cameroun)
Alfred Aboya (Cameroun)

FIBA