×
22 septembre, 2022
01 octobre
30/09/2022
Game Report
Lire

Le Canada n'a eu aucune chance face aux USA

SYDNEY (Australie) – Les USA n'ont laissé aucune chance au Canada (83-43) et ils se qualifient ainsi pour une 6e finale de Coupe du Monde Féminine FIBA en sept éditions.

L'écart de 40 points est le plus grand d'une demi-finale de la compétition. Les Américaines détenaient le précédent record avec 36.

Elles ont aussi maintenu les Canadiennes au plus petit total de points à ce stade du tournoi, soit 10 points de moins que les 53 inscrits par la Corée contre la Russie en 2002.

 

Le tournant : C'est assez simple : il n'y en a pas eu. Les USA ont marqué les 15 premiers points du match et ils ne se sont plus retournés après. Avant cette demi-finale, le Canada n'avait jamais été mené de plus de 6 points dans aucun des matchs joués. À la fin du quart-temps initial, le tableau d'affichage indiquait 27-7 pour les USA. Ce total de 7 points est également le plus bas des Canadiennes dans l'histoire de la compétition. Au cours du XXIe siècle, elles n'ont jamais non plus conclu un premier quart-temps avec un aussi grand déficit au score (-20).

Les femmes du match : Breanna Stewart a battu son record de tirs à trois points marqués dans un match de Coupe du Monde Féminine FIBA en réussissant un 4-sur-5. Elle a fini le match avec 17 points, 8 rebonds, 3 contres et 3 assists. Sa coéquipière A’ja Wilson a réalisé un double-double avec 15 points et 12 rebonds.

 

Le chiffre : Le Canada a terminé la rencontre avec un bien maigre 16-sur-73 aux tirs (22%). Avec pareil pourcentage, il est impossible de gagner un match – ce d'autant que les Canadiennes affrontaient les favorites pour le titre mondial.

Nirra Fields et ses coéquipières n'ont pas trouvé de solutions en attaque

À retenir : Le Canada se devait de bien commencer la partie pour emmagasiner de la confiance, mais c'est l'inverse qui est arrivé. Cette entame de match ratée semble avoir lourdement pesé sur le moral des Canadiennes, les choses ne s'arrangeant pas par la suite. La sélection canadienne devra rapidement se ressaisir, car il reste encore une médaille de bronze à aller chercher. Les USA sont quant à eux impitoyables, comme ils l'ont prouvé tout au long du tournoi. Leur défense est étouffante et peu importe quelle nation se retrouvera face à la sélection américaine en finale, il lui faudra réaliser un match plus que parfait pour surprendre les championnes du monde en titre. Celles-ci semblent prêtes à cueillir un 11e sacre mondial. Quelle démonstration face au Canada !

Elles ont dit :

 A'ja Wilson

« C'est toute la beauté d'USA Basketball, nous ne sommes pas ensemble depuis longtemps mais nous partageons le même objectif, à savoir la médaille d'or. Nous mettons tout le reste  de côté et nous prenons du plaisir à jouer ensemble. Nous savons que le collectif doit passer avant tout et nous laissons le talent faire le reste.

« Notre défense est énorme. Parfois, nous ratons des trucs en attaque, mais nous savons que notre défense nous permettra de récupérer des ballons. C'est en défense que les titres se gagnent. Nous sommes toutes animées de la même mentalité, de la même volonté, quand il s'agit de défendre. »

Jewel Lloyd

« Beaucoup de joueuses dans cette équipe n'ont jamais disputé de Coupe du Monde Féminine FIBA auparavant et la sélection est en reconstruction suite au départ de quelques piliers de l'équipe, mais il est de notre devoir de donner à chaque fois le meilleur de nous-mêmes pour représenter au mieux USA Basketball. Tout le monde connaît le palmarès des USA, habitués à monter sur la plus haute marche du podium. Que ce soit à l'entraînement ou en match officiel, nous n'avons qu'un objectif : gagner. C'est le début d'une nouvelle ère pour la sélection américaine et nous sommes très heureuses d'être là. »

 

FIBA