×

Suivre FIBA sur Facebook

22 - 30
September 2018
28/09/2018
Preview
to read

Le dynamisme de Wauters et de la Belgique séduit tout le monde

TENERIFE (FIBA Women's Basketball World Cup 2018) - Ann Wauters et la Belgique ne réalisent certainement pas encore la portée de l'exploit qu'elles viennent d'accomplir à la Coupe du Monde féminine FIBA 2018 et elles doivent pourtant immédiatement enchaîner avec le match suivant.

En effet, il y a une demi-finale contre les USA, champions du monde en titre, à jouer. Puis, 24 heures plus tard, ce sera soit le chapitre final d'un incroyable conte de fée avec une finale ou, presqu'aussi beau, une participation à la finale pour la 3ème place, à l'issue duquel les Belges pourraient égaler la médaille de bronze obtenue l'an dernier au FIBA Women's EuroBasket.

La large victoire dans le derby contre la France a fait vibrer les fans de basketball et les observateurs n'ont pu que souligner le dynamisme débordant de cette équipe. Nombreux sont ceux qui acclament les exploits de la sélection belge, et ces louanges sont tout à fait méritées. Mais ce plébisicte général est difficile à assimiler, même pour une vétéran comme Wauters.

"Je crois que nous essayons juste de vivre le moment présent," sourit l'ailière. "Nous voulons en profiter à fond, mais je crois que nous ne réalisons pas vraiment ce que nous sommes en train d'accomplir. Ce n'est pas seulement important pour nous et pour notre équipe, mais aussi pour le basketball en Belgique. Nous donnerons tout et nous verrons où cela nous mènera. Cette équipe a du potentiel et j'espère qu'il continuera à se développer.

"Notre objectif était de finir parmi les huit premiers, parce que nous voulions vraiment être dans le coup jusqu'à la fin du tournoi ici à Tenerife. Nous avions donc été extrêment contentes de battre l'Espagne (mardi, lors du dernier match de la phase de groupes, avec la tête du Groupe C à la clé et une qualification directe pour les quarts de finale) et tout ce qui vient dorénavant est du bonus."

"Je trouve que nous avons réussi un match fantastique (contre la France). Nous étions très enthousiastes. Nous avons pratiqué un jeu rapide, nous avons marqué des paniers faciles qui nous ont mis en confiance et nous n'avons jamais levé le pied.

"En défense, nous avons été assez solides. Nous avons su limiter leur jeu intérieur et nous avons plutôt bien contrôlé le match.

"Même si nous manquons d'expérience, j'estime que nous avons fait preuve d'une grande maîtrise. Il n'y a pas de mots pour décrire ce que signifie pour nous le fait de nous retrouver en demi-finale de la Coupe du Monde. C'est incroyable."

Wauters a donné le sentiment que plus elle parlait de ses émotions, plus elle prenait la mesure de l'exploit que les Belges venaient d'accomplir.

"J'ai eu la chance d'évoluer dans des équipes de classe mondiale dans différents pays et de gagner plusieurs titres, mais ceci est extrêmement spécial," se réjouit Wauters. "C'est l'équipe nationale, tu représentes ton pays. Cela a beaucoup de signification pour moi. Je suis si heureuse et reconnaissante d'être encore là, de pouvoir toujours prendre autant de plaisir à faire partie de cette sélection.

"C'est tellement fou que je puisse partager ça avec mes enfants, qui sont en âge de s'en souvenir plus tard. C'est génial."

View this post on Instagram

Who saw that coming? 👀🇧🇪 #FIBAWWC #NoLook #AreYouKiddingMe

A post shared by FIBA (@fiba) on


Ce qui est d'autant plus remarquable dans le cas de cette formidable et historique campagne de la Belgique jusque dans le dernier carré, c'est qu'elle le doit en grande partie aussi aux remarquables performances de la nouvelle génération. Notamment Julie Allemand, auteure de 13 assists contre la France et qui égale ainsi le record dans cette compétition.

"Elle est si jeune et elle a un tel potentiel, nous sommes contentes de l'avoir avec nous," dit Wauters au sujet de la joueuse qui avait manqué le tournoi continental de l'an dernier à Prague et qui s'était confiée à FIBA.basketball à la veille de cette soirée inoubliable. 

"Elle a une belle marge de progression, donc son futur et le nôtre sont prometteurs. Vous pouvez le voir avec cette nouvelle génération, elles jouent bien et elles ont un énorme potentiel. Je pense que la plus grande qualité de notre équipe réside dans notre altruisme.

 "Personne n'est égoïste, personne n'est en quête de reconnaissance individuelle. Nous voulons vraiment jouer en équipe et tout le monde veut faire ressortir le meilleur de chacune de ses coéquipières."

"Je crois que pour beaucoup des plus jeunes, c'est un rêve d'affronter les USA," souligne la joueuse de 37 ans. "Elles ont travaillé très dur pour avoir le droit de défier leurs idoles, c'est merveilleux pour elles.

"Nous allons essayer de donner le meilleur de nous-mêmes et nous verrons bien ce qu'il se passera. Nous n'avons aucune pression, car nous n'avons rien à perdre. Nous tenterons juste de prendre du plaisir."

FIBA