×

Follow the World Cup on Facebook

25 août
10 septembre, 2023
12/01/2022
News
to read

Australie : Thybulle a franchi un cap avec les Boomers

PHILADELPHIA (USA) - Matisse Thybulle connaît une bonne saison sur les parquets et la médaille de bronze obtenue cet été à Tokyo avec l'Australie n'y est certainement pas étrangère.

Lors de ses débuts avec les "Boomers", qu'il a documentés avec une série de vidéos intitulée "Road to Tokyo" diffusée sur YouTube, Thybulle a créé des liens forts avec ses coéquipiers et ses coachs, tout en jouant un rôle prépondérant dans l'accession au tout premier podium olympique de l'équipe nationale masculine de basketball australienne.

Même si Thybulle savait que son engagement avec la sélection signifiait une période de repos écourtée, il était convaincu qu'il lui serait profitable. Pouvoir côtoyer des joueurs comme Pat Mills, Joe Ingles, Matthew Dellavedova et Aron Baynes est une chance.

Thybulle s'est illustré des deux côtés du terrain avec les Boomers en 2021

« Tout le monde a un peu peur, mais ce n'est pas le cas des Boomers, dit-il dans un entretien accordé à ESPN Australia, les joueurs ne veulent pas sacrifier l'intersaison, de peur d'en faire trop et de se blesser, mais des gars comme Patty, Joe, Delly et Baynes n'hésitent jamais.

« Ils veulent unir leurs efforts et leur expérience, jouer au basket. Je pense que cela explique leur longévité au plus haut niveau et leur régularité en NBA. Je suis résolu à suivre leur exemple. »

Thybulle a été à la hauteur des attentes placées en ses capacités défensives, terminant les JO avec la meilleure moyenne de ballons récupérés par match (3.0). Il s'est également montré à l'aise en attaque, estimant que l'été lui avait été très profitable à cet égard.

« C'EST COOL DE VOIR LA RÉACTION DES COACHS [DES PHILADELPHIA 76ERS]. À MON RETOUR, ILS M'ONT TOUT DE SUITE DIT QUE J'AVAIS BEAUCOUP PROGRESSÉ. »


Le coach de l'Australie Brian Goorjian avait été très clair au sujet de ses attentes, comme il l'avait dit lors d'un match de préparation pour les JO.

« L'une de nos premières discussions a eu lieu à la mi-temps d'un de nos matchs à Las Vegas », indique Thybulle.

« Il m'a informé qu'aucun système offensif ne serait mis en place pour moi et que j'aurais peu d'opportunités, mais qu'il attendait de moi que j'aille provoquer ma chance, une condition selon lui essentielle pour que nous ayions du succès. »

Thybulle a tourné avec une moyenne de 7.8 points par match, avec un taux de réussite aux tirs de 62.1 %. Il a notamment marqué 11 points dans la victoire en quarts de finale contre l'Australie et 12 dans le succès face à la Slovénie dans le match pour la médaille de bronze.

« La plupart des gars, pour être à l'aise en attaque, ont besoin d'un système exécuté pour eux, note Thybulle, alors cette information a été importante pour moi, car c'est ce avec quoi j'ai le plus de peine en NBA.

« Comme Goorjian a mis les choses au clair, c'est plus simple pour moi. Je suis content d'avoir réussi un bon été et je suis motivé à poursuivre sur cette voie. »

Thybulle a été une menace, tant en défense qu'en attaque

Thybulle a non seulement vécu un été inoubliable, il a également franchi un énorme cap dans sa carrière.

« C'est cool de voir la réaction des coachs [des Philadelphia 76ers], souligne-t-il, à mon retour, ils m'ont tout de suite dit que j'avais beaucoup progressé. »

La Coupe du Monde FIBA 2023 débutera dans un peu plus d'une année et demie. Thybulle, si les Boomers se qualifient, pourra absolument prétendre à une place dans l'effectif australien qui essaiera d'atteindre pour la toute première fois le podium du tournoi mondial, après en être passé tout près en 2019 en Chine avec le 4e rang final.

FIBA