×

Suivre FIBA sur Facebook

10 - 18
August 2019
26/09/2019
News
to read

Balarabe veut finir sur une participation aux JO

PRIZREN (Kosovo) - Aisha Balarabe, la joueuse la plus titrée du basket nigérian féminin et masculin confondus, vise une ultime participation aux JO l’année prochaine avant de mettre un terme à sa carrière professionnelle longue de 17 années. Mais la route qui mène à Tokyo 2020 est encore longue pour les ‘D’Tigress’.

Balarabe, connue auparavant sous le nom d’Aisha Mohammed, s’est mariée en janvier dernier. Elle voit une qualification pour les JO de Tokyo 2020 comme le moyen de finir en beauté, elle qui désire ensuite se concentrer sur la fondation d’une famille, une chose qui lui tient vraiment à cœur. 

La basketteuse de 33 ans a remporté quatre éditions du FIBA Women’s AfroBasket (2003, 2005, 2017 et 2019), de quoi la distinguer des autres joueuses et la motiver à prendre une nouvelle fois part au prestigieux tournoi olympique. 

"CE SERAIT FANTASTIQUE D’OBTENIR NOTRE QUALIFICATION (POUR LES JO). JE ME RÉJOUIS ET SUIS TRÈS IMPATIENTE DE PARTICIPER AUX TOURNOIS DE QUALIFICATION."- Balarabe

Très accessible, toujours de bonne humeur et positive, Balarabe a fait ses débuts en sélection nationale senior en 2002, une équipe dont elle ne s’est jamais tenue à l’écart au cours des 17 dernières années et dont elle a été la capitaine lors de la conquête du titre continental en 2017 à Bamako (Mali). 

La joueuse de 1.93m fait depuis longtemps parler son expérience sous les paniers et elle a aidé l’intégration des nouvelles. 

Le duo dynamique d’intérieures composé de Victoria Macaulay et d’Elo Edeferioka, ainsi que les efficaces ailières Atonye Nyingifa et Ify Ibekwe, ont donné aux D’Tigress une nouvelle dimension dans la raquette et Balarabe sait que lorsqu’elle prendra sa retraite, le secteur intérieur du Nigeria sera entre de bonnes mains. 

Victoria Macaulay (à gauche) et Ify Ibekwe (à droite)

Avec un tel effectif, les fans nigérians peuvent se montrer optimistes, même si le système de qualification pour les JO de la FIBA a changé - le champion d’Afrique n’est plus qualifié automatiquement - et que les Nigérianes devront passer par deux Tournois de Qualification Olympique Féminin FIBA, en novembre de cette année et en février prochain. 

Dans un entretien exclusif accordé à FIBA.basketball, Balarabe confie : "Nous serons prêtes à défier le monde et à démontrer tous les progrès que nous avons réalisés."

"Le fait de disputer autant de matchs nous aidera à préparer les JO de Tokyo 2020. Ce serait fantastique d’obtenir notre qualification. Je me réjouis et suis très impatiente de participer aux tournois de qualification."

Les D’Tigress ont fait leurs débuts aux JO à Athènes en 2004. Quand Balarabe repense à cette expérience, elle n’a qu’une envie : la revivre une fois. 

Avec à son actif deux apparitions à la Coupe du Monde Féminine FIBA (2006 et 2018), une participation aux JO de l’an prochain ponctuerait idéalement sa glorieuse carrière internationale.

FIBA