×

Follow the World Cup on Facebook

05/08/2019
News
to read

Antetokounmpo échangerait son titre de MVP contre une médaille d'or

ATHENS (Greece) - Ce n’est pas tous les jours que l’on entend un joueur NBA dire qu’il échangerait son titre de MVP contre une médaille d’or à la Coupe du Monde FIBA. C’est pourtant ce qu’affirme Giannis Antetokounmpo.

Giannis est sur le point de devenir le premier MVP de la saison NBA à disputer dans l’enchaînement une Coupe du Monde et sa présence au sein d’une sélection grecque habituée des succès à ce niveau n’a rien d’anodin.

Le basketteur de 24 ans ne mâche pas ses mots quand il manifeste son envie de choquer le monde cette année.

"J’échangerais mon titre de MVP contre la médaille d’or en Chine," déclare-t-il.

 
Surnommé le "Greek Freak", Giannis a eu un énorme impact sur le jeu ces dernières années, passant de grand point d’interrogation lors de la NBA Draft 2013 à meilleur joueur actuel de la planète.

En six saisons NBA et tout juste âgé de 24 ans, Giannis s’est développé en une force inarrêtable, menant les Milwaukee Bucks vers leur meilleur bilan depuis 1980-81 et leur permettant de finir meilleure équipe de la saison régulière, une première depuis 45 ans.

Malgré tout ce qu’il a accompli, Giannis sait que l’influence de sa fulgurante progression va bien au-delà de la NBA. En Grèce, l’ailier de 2.11m est devenue une idole et un modèle pour tous ceux qui rêvent de sortir de l’anonymat et qui visent l’excellence.

C'est pourquoi pour Giannis, revêtir le maillot 'Hellas' est à chaque fois un moment riche en émotion. Et la conquête du titre mondial serait à n'en pas douter le plus beau accomplissement de sa jeune carrière.

 
"Je ressens toujours quelque chose de particulier quand je joue avec l'équipe nationale," indique-t-il. "Le sentiment qui s'empare de vous au moment où résonne votre hymne national est indescriptible. Dès la première action, le premier panier, c'est une expérience incroyable et je me sens à chaque fois aussi fier que lors de la toute première fois. La sensation qui accompagne les victoires avec l'équipe de Grèce est fantastique. Comme je l'ai toujours dit, si je suis en bonne santé, comme c'est le cas actuellement, je viendrai toujours représenter mon pays."

Un autre élément qui donne encore davantage de signification à l'édition de cette année est le fait que Giannis se retrouve aux côtés de deux de ses frères dans la présélection : Thanasis, plus âgé que lui, et Kostas, plus jeune. Le premier cité a fait des apparitions en NBA et en EuroLeague et il sera un des coéquipiers de Giannis la saison prochaine à Milwaukee, tandis que le second devrait grapiller des minutes de jeu avec les Los Angeles Lakers.

Voir cette publication sur Instagram

This is how we roll babe! #NikosGikasVoice

Une publication partagée par Giannis Antetokounmpo (@giannis_an34) le

 

Mais avant cela, les trois frères Antetokounmpo ne se concentreront que sur une seule chose : amener la Grèce aussi loin que possible dans le tournoi mondial, une compétition qui semble n'avoir jamais été aussi ouverte que cette année.

"Nous essayons juste de nous pousser les uns et les autres pour devenir meilleurs," partage Giannis. "C'est merveilleux d'être les trois ensemble. Nous avons travaillé très dur pour en arriver là. Je sais que notre maman est fière de nous, notre père aussi. Je suis sûr qu'il nous suivra depuis là-haut."

La Grèce avait fait la une des journaux lors de sa dernière apparition en Asie. C'était en 2006 et elle avait battu les USA en demi-finale à Saitama (Japon). À cette époque, Giannis n'avait même pas 12 ans, mais il est cette fois mature et prêt à porter la sélection grecque, désireuse de surprendre la planète basket.

La Grèce partage le Groupe F avec le Monténégro, le Brésil et la Nouvelle-Zélande. Tous les matchs de ce groupe auront lieu au Nanjing Youth Olympic Sports Park.

FIBA