×

Suivre FIBA sur Facebook

17 février, 2020
23 février, 2021
20/02/2021
News
to read

L'Ivoirien Konaté défie le temps

YAOUNDÉ (Cameroun) - L'Ivoirien Stéphane Konaté avoue que ça le fait toujours rire quand des gens lui rappellent qu'il a 40 ans.

Le Tunisien Radhouane Slimane est l'autre quadragénaire dont on parle beaucoup dans ces Éliminatoires du FIBA AfroBasket 2021. 

Alors que la Côte d'Ivoire a décroché sa qualification pour la prestigieuse compétition continentale, les stats de Konaté témoignent parfaitement de son impact sur le jeu de son équipe. Il affiche en effet une moyenne de 14.2 points et 4.6 rebonds après cinq matchs du Groupe C des Éliminatoires, actuellement en jeu à Yaoundé (Cameroun).

"PRENEZ UN DICTIONNAIRE ET CHERCHEZ LE MOT 'LEADER', PUIS COMPAREZ LA DÉFINITION À KONATÉ. IL INCARNE LE LEADERSHIP."- Natxo Lezcano, coach de la Côte d'Ivoire

Cela fait maintenant plus de deux décennies que Konaté éblouit le basket ivoirien, tant avec l'équipe nationale qu'avec ses différents clubs.

Konaté reste d'habitude perplexe quand quelqu'un s'émerveille du fait qu'il a déjà disputé six éditions du FIBA AfroBasket, remportant la médaille d'argent en 2009 en Libye.

"Ce n'est pas très important et parfois je me dis que j'ai vraiment eu de la chance de prendre part à tous ces tournois," confie Konaté, tout en comptant sur ses doigts ses participations au grand spectacle continental.

La Côte d'Ivoire a pris le second rang du FIBA AfroBasket 2009 en Libye

Dans un entretien exclusif accordé à FIBA.basketball, il reconnaît que ses 16 titres de champions de Côte d'Ivoire avec l'Abidjan Basket Club (ABC) sont aussi "gravés dans sa mémoire."

Sa carrière dans le basket s'apparente à une romance, à une histoire d'amour qu'il entretient à force de détermination, de sacrifices et d'une hygiène de vie rigoureuse.

Même avant ses 20 ans, le natif de Bouaké savait qu'il voulait avoir une belle carrière, mais il était tout à fait conscient que seul le travail allait lui permettre de réaliser son ambition.

"Le basket m'a fait me sentir différent, parce que j'en suis tombé amoureux très jeune et que j'ai rapidement compris que je voulais le pratiquer le plus longtemps possible," explique Konaté.

"Cela me demande d'énormes sacrifices. Je fais très attention à ce que je mange, à ce que je bois et à comment je vis.

"Je privilégie les légumes, les fruits, je bois beaucoup d'eau et je m'accorde fréquemment des moments de repos. J'entreprends tout pour être le plus heureux possible, car c'est ce qui vous donne ensuite la force de relever les défis," indique-t-il.

Mais tout cela ne suffit pas. Pour rester compétitif sur le terrain, Konaté doit constamment faire des ajustements.

Il sait que ses grandes qualités athlétiques, qui faisaient auparavant de lui une menace constante pour ses adversaires, se sont peu à peu atténuées.

Stéphane Konaté suspendu au panier lors de la demi-finale du FIBA AfroBasket 2013, contre l'Angola

Conscient que le basket est devenu de plus en plus contraignant physiquement, l'ancien distributeur du club égyptien du Gezira SC a dû redistribuer ses cartes, en adaptant son jeu pour continuer à être influent sur le terrain.

"J'ai appris à être plus précis. Je n'essaie plus des trucs compliqués. Il y a des dribbles que je faisais il y a 10-20 ans que je ne peux plus faire maintenant."

"Pas parce que je n'y arrive plus, mais parce que je préfère jouer plus simple et marquer plus de points," souligne Konaté.

"J'ai travaillé mon tir, mes passes, et avec le temps, j'ai appris à mieux lire le jeu. Du coup, j'arrive à anticiper les choses.

"Il y a des matchs dans lesquels je peux rapidement trouver des ouvertures à trois points et il y en a d'autres où je chercherai plutôt mes coéquipiers dans la raquette afin d'assurer des paniers faciles.

"Lorsque vous jouez depuis aussi longtemps que moi, vous devenez meilleur pour prendre les bonnes décisions et c'est en général d'une grande utilité pour votre équipe," note le meneur de 1.94m.

La présence de Konaté au sein de la sélection nationale ivoirienne est très appréciée de ses fans. Le coach Natxo Lezcano est l'un d'eux.

"Regardez-le !" dit coach Lezcano en montrant du doigt Konaté. "C'est un lion, un vrai battant et un leader incontesté sur le terrain et en dehors.

"Prenez un dictionnaire et cherchez le mot 'leader', puis comparez la définition à Konaté. Il incarne le leadership.

"Il y a des jours où je l'observe et je me dis : impossible qu'il ait 40 ans. Tu ne peux pas avoir 40 ans et réussir à faire les mêmes choses que lui," insiste le technicien espagnol.

"C'est un pur plaisir de l'avoir avec nous. Il s'entraîne dur et il motive les jeunes joueurs à en faire de même. Nous avons vraiment de la chance de pouvoir compter sur sa présence."

Konaté consacre beaucoup de temps à se maintenir en forme physiquement, car il espère rester agile et utile pour quelques années encore.

"J'écoute davantage mon corps. À l'évidence, à 40 ans, celui-ci ne récupère pas comme à 20 ans."

"Dès que je ressens une douleur, je cours chez le médecin et j'organise des séances de physiothérapie afin de rester en bonne forme."

"Mais tout se passe en fait dans la tête. Si vous commencez à trouver que vous êtes vieux, vous allez avoir des drôles de blessures. Je n'y pense pas, car au fond, l'âge n'est qu'un chiffre."

"Si vous jouez bien, peu de gens vont vous demander votre âge. Mais si vous vous mettez à commettre des erreurs, les gens diront que c'est à cause de votre âge."

"J'essaie de ne pas leur donner une occasion d'en parler en opérant les bons choix sur le terrain."

 Konaté fêtera ses 41 ans le 23 août, soit un jour avant le début du FIBA AfroBasket 2021, un tournoi qui pourrait servir de conclusion à une formidable carrière internationale.

"Le tournoi au Rwanda pourrait être mon dernier FIBA  AfroBasket," dit Konaté en souriant.

Je pense que si je suis présent avec l'équipe, ce sera mon ultime compétition. Nous avons un bon groupe de joueurs, avec des jeunes prometteurs. Ils méritent aussi d'y aller.

"En club, je pense que je peux encore jouer une ou deux saisons, mais j'aimerais encadrer davantage les jeunes et partager mon expérience avec eux, pour les aider à mûrir," conclut Konaté.

FIBA