×
16 juillet, 2014
03 octobre, 2015
03/10/2015
News
Lire

L’heure de vérité pour le Cameroun

YAOUNDE (AfroBasket Women 2015) - L’heure de vérité a sonné pour le Cameroun, l’hôte de l’AfroBasket Women 2015 qui vise son premier titre continental de l’histoire.

Il y a deux ans, les Camerounaises étaient sérieusement abattues suite une cruelle défaite par 56-53 face au Sénégal dans le match de classement pour la troisième place à Maputo, au Mozambique.

Une fois encore, le Sénégal est sur leur chemin.

Alain Zedong et son équipe avaient réalisé un bon tournoi, mais terminer à la quatrième place leur avait laissé un goût d’inachevé.

Ainsi, lorsque FIBA Afrique a attribué l’organisation de l’AfroBasket Women de cette année au Cameroun, ils se sont dit que c’était une belle opportunité pour eux d’accéder à la position qui est la leur sur l’échiquier du basketball africain.

Ainsi, le Cameroun a conservé la moitié de l’équipe qui était à Maputo, ajouté Miesha Blackshear, l’Américaine d’origine et fait appel à Béatrice Bofia, le pivot de 2.02m - la joueuse la plus grande du championnat.

Jusqu’à la demi-finale, le Cameroun avait réalisé un parcours parfait en étant resté invaincu en sept matchs au moment d’affronter le Sénégal, une mastodonte Africaine.

Pour Ramses Lonlack, qui a une performance moyenne de 15.7 points par match, le Cameroun devra intensifier son jeu pour venir à bout d’une excellente équipe du Sénégal.

Surtout que le Cameroun n’a jamais battu les Ouest Africaines.

“C’est ce pourquoi nous travaillons depuis longtemps,” a déclaré Lonlack à FIBA.com qui a mené le Cameroun à la Finale.

Si elles battent le Sénégal, dans ce qui peut être considéré comme le “match le plus important dans l’histoire du basketball camerounais”, elles empocheront le seul billet qualificatif pour les Jeux Olympique de Rio de Janeiro en 2016.

“Voilà deux ans que nous attendons ce match. Ce sera une rencontre très physique mais nous allons jouer sur notre rapidité,” a révélé Lonlack à FIBA.com.

En cas d’échec, elles auront une seconde chance de se qualifier pour les Jeux Olympiques en disputant le Tournoi de Qualification Olympique de l’an prochain.

FIBA