×
24 août, 2021
05 septembre
02/09/2021
News
Lire

Rwanda : vite digérer la douloureuse défaite

KIGALI (Rwanda) - L'ailier du Rwanda Alex Mpoyo était très ému après l'élimination de l'hôte au FIBA AfroBasket 2021, et ce malgré l'appui de son bruyant public, qui a bravé les fortes averses de pluie en dehors de la Kigali Arena pour venir encourager son équipe favorite.

Né à Kinshasa (République démocratique du Congo) d'un père Congolais et d'une mère Rwandaise, Mpoyo a émigré aux USA avec sa maman alors qu'il était tout jeune et il n'a commencé le basket qu'à l'âge de 13 ans.

« MÊME SI NOUS VIVONS UN MOMENT EXTRÊMEMENT DOULOUREUX, NOUS DEVONS ALLER DE L'AVANT, CAR D'AUTRES GRANDS DÉFIS NOUS ATTENDENT »- Alex Mpoyo

Mpoyo a été l'un des meilleurs joueurs de la sélection rwandaise durant le tournoi, mais il n'a pas pu empêcher la défaite contre la Guinée dans le tour qualificatif pour les quarts de finale.

« Je suis déçu d'avoir manqué les quarts de finale », commente le joueur de 24 ans auprès de FIBA.basketball.

« Honnêtement, je tiens à remercier personnellement les fans qui, malgré les grosses pluies, se sont déplacés en masse pour nous soutenir. Il fallait un vainqueur et cette fois, c'était la Guinée.»


Alex Mpoyo

Se projetant vers le futur, Mpoyo a l'intention de continuer à travailler dur et d'améliorer son jeu. Il jure vouloir se maintenir à disposition de son équipe nationale.

« Même si nous vivons un moment extrêmement douloureux, nous devons aller de l'avant, car d'autres grands défis nous attendent » dit-il.

Le tirage au sort des Éliminatoires Zone Afrique de la Coupe du Monde FIBA 2023 a eu lieu mardi et le Rwanda partage le Groupe B avec le Soudan du Sud, le Cameroun et la Tunisie.

« Nous devons juste rebondir et voir si nous sommes en mesure de nous battre pour l'une des cinq places dévolues à l'Afrique [à la Coupe du Monde FIBA 2023].

« Il faut reconnaître que je n'ai commencé à jouer que très tard, à 13 ans au lycée. J'espère accomplir de belles choses dans le basket. »

Le FIBA AfroBasket a démontré si besoin est que le continent regorge de joueurs talentueux. Il regroupe de nombreuses excellentes équipes et il n'y a plus aucun match facile.

« Cela prouve que de plus en plus de pays travaillent dur au quotidien pour progresser et je peux vous assurer que bientôt, toutes les équipes africaines évolueront plus ou moins au même niveau. » conclut-il.

Après avoir disputé la saison passée dans le club kosovar de KP Trepca, Mpoyo a rejoint le club rwandais de l'APR.

FIBA