Championnats du Monde U19

GARÇONS
  • Depuis plus de 40 ans, le Championnat du Monde U19 sert de vitrine pour les stars montantes du basketball mondial.

    Après leurs deux premiers sacres d'abord au Brésil en 1979, lors de la toute première édition, et ensuite en Espagne en 1983, la série victorieuse des États-Unis fut stoppée en 1987 par la Yougoslavie de Toni Kukoc et Vlade Divac. Ils reconquirent néanmoins leur titre en 1991 contre l'Italie. 

    La Grèce a connu son heure de gloire à domicile en 1995 grâce au talent d’Efthymios Rentziás, MVP du tournoi. S’en est suivi une succession de cinq champions différents, tout comme chez les filles.

    L'Espagne de Pau Gasol et surtout "la Bomba" Juan Carlos Navarro a été couronnée chez le voisin portugais en 1999.

    Le succès de l'Australie en 2003 reste à ce jour le seul titre remporté par un pays autre que les États-Unis ou un pays européen. Andrew Bogut s'était alors distingué avec une moyenne de 26,3 points par match.

    La Serbie a triomphé en 2007 - en battant en finale les États-Unis de Stephen Curry, MVP de la NBA en 2015.

    Disputée tous les deux ans depuis 2009, cette compétition a vu les États-Unis remporter trois des quatre dernières éditions.

    La Lituanie, portée par les qualités excetionnelles du MVP du tournoi Jonas Valanciunas et par le soutien inconditionnel de ses fans, a gagné l'édition 2011 en Lettonie.

    Le duo Jahil Okafor-Aaron Gordon a ramené les États-Unis sur la plus haute marche du podium en 2013, infligeant à la Serbie sa deuxième défaite consécutive en finale.

    La dernière édition en Grèce à l'été 2015 a vu les États-Unis défendre son titre avec succès, emmenés par le MVP Jalen Brunson.


     

    Pour participer au Championnat du Monde U19 en ​​2017, chaque nation devra assurer sa place au cours des ​​Championnats continentaux respectifs des U18 en 2016.

  • Le Championnat du Monde féminin FIBA U19, inauguré en 1985, a permis à de nombreux talents du basketball féminin de se faire découvrir sur la scène internationale.

    L'Union soviétique a été couronnée lors des deux premières éditions disputées respectivement aux États-Unis et en Espagne.

    L’Australie a remporté son premier titre en 1993 avec une équipe qui comptait dans son effectif Kristi Harrower. Elle a par la suite disputé quatre Jeux Olympiques avec les "Opales", avec à la clé trois finales.

    Le premier titre des États-Unis date de 1997. L'équipe était emmenée par Tamika Catchings, devenue plus tard une légende de la WNBA.

    Après la perte de leur titre quatre ans plus tard à Brno, où la République Tchèque s'est imposée grâce à leur légende récemment retraitée Eva Vítečková, les États-Unis ont assis leur domination dès 2005. Leur victoire en finale contre la Serbie a marqué le début d'une belle série de six titres consécutifs.

    Leur triomphe de 2007 face à la Suède, qui avait créé une sensation en atteignant la finale, a révélé les talents de Maya Moore, star de l'actuelle équipe "senior" et de la WNBA.

    Breanna Stewart, de l’Université du Connecticut, s’est révélée au grand public en 2011 à Puerto Montt, au Chili. Elle a confirmé tout son talent deux ans plus tard en Lituanie, remportant son deuxième titre.

    Lors de la dernière édition jouée en Russie en été 2015, l’hôte a chèrement vendu sa peau en finale avant de finalement craquer sous la pression constante des États-Unis. L'intérieure russe Maria Vadeeva n'est pas passée inaperçue, puisqu'elle a ensuite rejoint l'équipe senior à l'EuroBasket Women 2015 à seulement 16 ans.

    Ce succès de l'équipe américaine entraînée par Dawn Staley, et menée par la MVP du tournoi A’Ja Wilson, a fait grimper son palmarès à sept titres.


     

    Pour participer au Championnat du Monde FIBA U19 de 2017, chaque nation devra obtenir sa place aux Championnats continentaux respectifs des U18 en 2016.