×

Suivre FIBA sur Facebook

19/07/2019
Africa
to read

Sept Fédérations Nationales participent à un atelier productif à Abidjan

ABIDJAN (Côte d’Ivoire) - Un atelier de formation à l’intention des Présidents, Secrétaires Généraux et Directeurs Techniques Nationaux a eu lieu les 16 et 17 juillet au siège de FIBA Afrique à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Sept Fédérations Nationales du groupe "Target" dont le Mali, le Sénégal, le Cameroun, l’Ouganda, la RDC, le Mozambique et le Rwanda ont été invitées à cet atelier.

L'événement a été l'occasion d'évaluer à mi-parcours la mise en œuvre du programme de développement de la FIBA en Afrique.

"Nous avons organisé ce Workshop pour faire le bilan à mi-parcours du Programme de Développement que nous avons lancé aux profits de nos Fédérations Nationales il y a deux ans.
Je rappelle que ce programme prend en compte les fédérations "Target" que nous avons choisi selon leurs potentiels de développement," a indiqué Jean Michel Ramaroson, Président du Conseil Développement de FIBA Afrique.

"Au cours de ces deux jours de travaux, nous avons mis l’accent sur le rôle d’une Direction Technique Nationale au sein d’une fédération. Cette étape fait suite à celle relative au programme d’équipement des fédérations. Et notre prochaine activité sur basée sur la mise en place d’un Plan Stratégique afin de permettre à chaque fédération d’atteindre les objectifs fixés."

Les participants ont salué cette opportunité car cela va les aider dans le développement du basketball.

"Cet important atelier de travail nous permet d’envisager l’avenir avec plus de sérénité car il y va du développement harmonieux du basketball en République Démocratique du Congo, en Afrique et logiquement dans le monde," a déclaré André Komichelo, Secrétaire Général de la Fédération de la RD Congo.

"Je suis convaincu que cela aura un impact significatif sur le basketball congolais avec la restructuration de la Direction Technique Nationale qui est la cheville ouvrière au sein d’une fédération nationale," a-t-il ajouté.

Florian Pasquet, Responsable Federation National & Sports de la FIBA a expliqué que : "Les travaux ont aussi porté sur les principes de gouvernance mais essentiellement sur le rôle de la Direction Technique qui est le cœur de métier d’une Fédération. Tout s’est bien passé et je peux vous dire qu’à mi-parcours de l’exécution de ce programme le bilan est positif. Nous essayé d’avancer le plus rapidement possible en fonction de nos ressources."

"C’est un beau challenge et je constate que les fédérations sont satisfaites de ce qui a été fait jusqu’à ce jour. Nous étions récemment en Ouganda où nous avons eu cinq jours de travaux avec toutes les parties prenantes afin de faciliter la mise œuvre adéquate de ce programme."

FIBA