×

Follow the World Cup on Facebook

03/05/2019
News
to read

Le Japon sur sa lancée ?

TOKYO (Japan) - Le Japon a fait forte impression durant les Éliminatoires Zone Asie, mais il ne partira pas avec les faveurs des pronostics lors de la Coupe du Monde FIBA 2019 en Chine.

Après avoir perdu ses quatre premiers matchs des Éliminatoires, le Japon a enchaîné 8 victoires consécutives pour prendre la 3e place du Groupe F et ainsi se qualifier pour la Coupe du Monde.

"Nous sommes très excités de disputer la Coupe du Monde et de montrer au monde entier que le Japon a une équipe nationale compétitive."Yuta Watanabe

Sa récompense ? Un groupe extrêmement difficile avec la Turquie (17e mondiale), la République tchèque (24e) et rien de moins que les USA (1ers et champions en titre) pour couronner le tout.

Malgré cela, la star montante Yuta Watanabe, qui sera l’un des leaders de la ‘Team Akatsuki’ au tournoi mondial, fait preuve d’une certaine dose d’ambition pour le Japon.

"C’est un groupe très compétitif, c’est vrai, mais nous allons tout faire pour profiter de cette expérience et évoluer à notre meilleur niveau, pour montrer que nous méritons notre place dans cette compétition," dit-il. "Nous savons que rien n’est acquis, et nous allons jouer contre des équipes de l’élite mondiale, mais nous ambitionnons de gagner des matchs et d’essayer de nous qualifier pour le tour suivant. Nous sommes conscients de la difficulté, mais nous n’irons pas en Chine juste pour faire de la figuration et apprendre. Nous voulons réussir un bon tournoi."

 

Ces mots émanent certes d’un joueur qui n’a encore jamais participé à une Coupe du Monde, mais Watanabe jouit actuellement d’une belle aura, lui qui a tourné à 17.5 points de moyenne dans les Éliminatoires Zone Asie et qui a fait ses débuts en NBA avec les Memphis Grizzlies.

Repensant à la campagne qualificative du Japon, Watanabe ne cache pas sa grande fierté. Après un départ raté, les Japonais ont fait mentir les pronostics et ils ont offert à leurs bruyants fans un fantastique cadeau.

"Cela n’a pas été facile de se remobiliser après les quatre premières défaites, mais nous sommes des guerriers, nous n’avons rien voulu lâcher et nous avons joué dur pour renverser la situation," explique-t-il. "Nous avons réalisé un match incroyable à domicile contre l’Australie, qui nous a redonné confiance. Enchaîner ainsi les succès a permis d’engranger de la confiance et a mis l’équipe dans une excellente dynamique, avec cette qualification à la clé. Cela démontre notre force mentale, et nous voulons continuer sur cette voie, en conservant longtemps cet état d’esprit."

 

En Chine, peu nombreux sont ceux qui donnent au Japon des chances de se qualifier pour le second tour, surtout que ce ne sont que les deux meilleures équipes de chaque groupe qui avanceront dans le tournoi. Pour que le Japon finisse à l’un des deux premiers rangs, il ne devra pas seulement surpasser un obstacle gigantesque, mais au moins deux. Sur le papier, la situation semble assez compromise. Mais pas de quoi désespérer Watanabe.

"Nous savons que cela sera compliqué, mais nous laisserons toute notre énergie et notre passion sur le terrain lors de chacun de nos matchs,” assure-t-il. “Nous sommes très excités de disputer la Coupe du Monde et de montrer au monde entier que le Japon a une équipe nationale compétitive."

L’ailier de 24 ans et 2.06m a déjà porté le maillot de la sélection nationale senior, apparaissant à deux reprises durant le Tournoi de Qualification Olympique FIBA 2016 de Belgrade (Serbie), notamment contre les Tchèques. Mais Watanabe se veut cette fois beaucoup plus ambitieux. Il va sans dire qu’il vise une place dans l’effectif final qui se rendra en Chine.

 

"La chance de participer à un tournoi comme celui-ci ne se présente pas souvent, et je veux vraiment faire partie de la sélection japonaise qui représentera cet été notre pays," indique-t-il. "Je sais que beaucoup de joueurs peuvent prétendre à une place dans le contingent, mais je vais travailler très dur pour faire partie des 12 qui iront en Chine."

Watanabe estime que les deux facteurs qui ont eu un effet positif sur l’équipe nationale sont le système de jeu prôné par le coach Julio Lamas et l’équilibre du groupe entre les jeunes et les plus expérimentés.

"Coach Lamas partage avec nous son expertise et son expérience. Nous avons énormément appris en travaillant avec lui et son staff," note Watanabe. "Il est l’une des raisons qui expliquent notre qualification pour la Coupe du Monde FIBA. Nous avons également un formidable groupe de joueurs, bien équilibré entre des jeunes avides de progresser et des anciens qui savent gérer les moments délicats et la vie du groupe, tant sur le terrain qu’en dehors. Nous avons vraiment un bon équilibre et l’unité qui règne au sein de notre équipe est l’une de nos grandes forces, car nous jouons et nous nous battons les uns pour les autres."

 

Rui Hachimura est l’un de ces jeunes. On lui prédit une belle carrière avec le Japon, mais aussi en NBA. La perspective de le voir à l’œuvre en Chine fait saliver les fans japonais. Watanabe sait qu’il détient avec Hachimura les clés du futur du Japon, et il est conscient de devoir montrer aux autres l’exemple à suivre.

"Nous souhaitons tous que le Japon brille au plus haut niveau et que les gens au pays voient que tout est possible," partage-t-il. "Je suis heureux d’aider le basket japonais et j’essaie d’être un bon exemple pour mes compatriotes, en leur prouvant que les rêves peuvent parfois se réaliser, comme le mien de jouer en NBA. Rui est extrêmement talentueux et je suis très content de le voir se comporter aussi bien jusqu’à présent. Sa présence dans la meilleure ligue du monde et dans l’équipe du Japon cet été sont de formidables nouvelles pour notre pays."

 

FIBA