×

Suivre FIBA sur Facebook

05/04/2017
Africa
to read

Biyombo et Mudiay se verraient bien porter le maillot de leur sélection nationale

ORLANDO (FIBA AfroBasket 2017) - Le rêve de Bismack Biyombo de porter le maillot de sa sélection nationale semble sur le point de se réaliser.

L'ailier du Orlando Magic a donné son accord pour représenter la République démocratique du Congo lors du FIBA AfroBasket 2017 en août à Brazzaville. 

Bien qu'il n'a jamais revêtu les couleurs de son pays dans des compétitions FIBA, le joueur de 24 ans en est un des meilleurs ambassadeurs à travers le monde.

 

Et pour fêter encore plus sa qualification historique, la République démocratique du Congo pourrait voir débarquer un autre joueur estampillé NBA, le meneur des Denver Nuggets Emmanuel Mudiay.

Les deux basketteurs devraient également participer au NBA Africa Game de cette année.

 

Il y a deux semaines, les Congolais ont passé la frontière qui les sépare de la République centrafricaine (CAF) pour aller décrocher leur première qualification pour le tournoi continental majeur de FIBA Afrique depuis dix ans, en remportant un de leurs deux matches.

Malgré une défaite 80-76 dans la seconde partie, les Congolais ont remporté la mini-série sur le score cumulé de 161-144.

 

Biyombo a fêté le succès et il s'apprête désormais à réaliser son rêve d'enfant. Il s'est entretenu avec FIBA.com au sujet de cette qualification pour le FIBA AfroBasket 2017, précisant que ceci pourrait changer complètement la perception du basketball au pays.

La République démocratique du Congo vient de se qualifier pour le FIBA AfroBasket, une première depuis 10 ans.
C'est fantastique et j'en suis très heureux. La fédération et moi sommes en discussion concernant les frais d'assurance, parce que je souhaiterais vraiment jouer en équipe nationale, tout comme mon ami Emmanuel Mudiay. Nous sommes en pleines tractations à ce sujet et si nous parvenons à trouver une solution, je serais plus que content de pouvoir représenter mon pays cet été. Nous en avons beaucoup parlé avec Emmanuel, et nous aimerions venir aider l'équipe nationale. Je mets de l'énergie dans ce projet, parce que je crois vraiment en la construction d'une sélection nationale solide. Nous comptons de nombreux joueurs talentueux et nous voudrions contribuer au développement du basketball en République démocratique du Congo en construisant une équipe compétitive.

Où en sont les discussions entre vous, Emmanuel Mudiay et la fédération ?
Tout se passe bien et nous en parlons fréquemment. Nous y mettons beaucoup d'énergie, parce que nous voulons aider notre pays natal. Emmanuel et moi allons nous retrouver en juin pour nous entraîner ensemble et continuer à travailler pour la réussite de ce projet. Je suis très enthousiaste à l'idée de participer avec l'équipe nationale au FIBA AfroBasket, et nous entreprenons tout pour que ça marche. Ça serait merveilleux de contribuer au développement du basketball dans notre pays et de porter le maillot national.


En plus de camps qu'il organise en République démocratique du Congo, Bismack Biyombo est devenu un habituel des camps Basketball without Borders (BWB) en Afrique

Pensez-vous que le fait d'avoir deux joueurs NBA dans l'effectif pourrait vraiment stimuler la pratique du basketball dans votre pays ?
Oui, absolument. Notre présence attirerait plus d'attention sur le basketball en République démocratique du Congo. Cela démontrerait aussi aux jeunes qu'à force de travail et d'ambition, en s'inspirant de notre exemple, ils pourraient peut-être aussi arriver un jour en NBA. Les médias suivraient davantage le basketball et en parleraient plus, ce qui ne peut être que bénéfique. Ce seraient tous des signaux positifs pour le développement de ce sport qui me tient tant à coeur.

Quel serait l'objectif au FIBA AfroBasket 2017 ?
Je veux gagner des matches et aider l'équipe à en gagner le plus possible, histoire de faire un bon tournoi. Je ne joue pas au basketball juste pour le plaisir, je joue pour gagner. Cela serait exactement pareil en équipe nationale. Je suis ambitieux et je veux contribuer au succès de cette sélection. Emmanuel a les mêmes ambitions que moi, il veut évoluer à son meilleur niveau pour être le plus utile possible à l'équipe nationale. Nous sommes tous très excités à propos de cette éventualité. Si nous ne pouvions finalement pas rejoindre l'équipe nationale, nous voudrions quand même lui venir en aide d'une quelconque autre manière. Nous tenons vraiment à favoriser le développement du basketball dans notre pays.

 

Vous avez récemment confié vouloir ouvrir, à titre personnel, un institut sport-étude à Goma. Pouvez-vous nous en dire plus ?
J'aime redonner et je suis très excité au sujet de ce projet. Mes partenaires et moi allons inaugurer fin juillet une Académie d'éducation et des sports à Goma, avec notamment le premier terrain intérieur de la ville. L'objectif est d'aider les enfants de la région et des pays avoisinants à avoir accès à l'éducation, tout en leur fournissant des infrastructures sportives dans lesquelles ils pourront se perfectionner en sports, entre autres en basketball. Nous voulons aider la jeunesse de la République démocratique du Congo via le sport et l'éducation. Nous aimerions encadrer ces enfants et faire de certains des joueurs de basketball, tout en les aidant à poursuivre des études en parallèle. 

FIBA